Va-t-on continuer plus longtemps à se priver d’un potentiel de créations d’emplois ? Communiqué commun de : CGPME, SOS Entrepreneur, Re-créer, 60 000 Rebonds

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 

 

                                           

Confrontées notamment à des problèmes de trésorerie, de nombreuses PME n’ont d’autres solutions que de déposer le bilan. Les conséquences économiques et sociales sont désastreuses.

Ces chefs d’entreprises qui ont fait l’objet d’une procédure de liquidation, même si celle-ci n’a donné lieu à aucune poursuite judiciaire, sont ensuite marqués au fer rouge par la Banque de France. Toute nouvelle chance leur est interdite.

Cette condamnation, sans aucun appel possible, n’est pourtant pas délivrée par un Tribunal mais par la Banque de France. Ce qu’on appelle hypocritement un « indicateur dirigeant » prive la France de milliers d’emplois en empêchant tout rebond, toutes nouvelles créations d’entreprises, à ceux qui n’ont d’autre tort que d’avoir été victimes de circonstances défavorables.

Se mobiliser pour la reconversion des salariés licenciés tout en empêchant les entrepreneurs en situation d’échec de se relancer, est-ce cohérent ? Va-t-on plus longtemps continuer à se priver d’emplois potentiels pour plaire à des banquiers allergiques au seul mot risque ?

La CGPME, les associations Re-créer, SOS entrepreneur et 60 000 rebonds plaident pour que ce système injuste, inutile et incohérent soit remis en cause à l’occasion des Assises de l’Entreprenariat.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »