Faillites : Une catastrophe annoncée … SOS Entrepreneur interpelle 18 Ministres.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Sources Études ALTARES du 17 janvier 201361 278 entreprises ont connu une défaillance en 2012 (soit  +20% en 2012 /2007), avec une accélération forte sur le 4ieme trimestre 2012 : +12.6%  (2012/2011).

 

v  Les entreprises de plus de 6 à 10 ans accusent une forte dégradation au niveau défaillances sur le dernier trimestre 2012 :  +22%/2011  (+8% sur l’année 2012/2011).

v  Les entreprises de plus de 3 salariés ont également connu un accélération des défaillances de +8% sur l’ensemble de l’année 2012/2011.

 

30% des défaillances font l’objet d’un Redressement Judiciaire, seulement 2.3% ouvrent une Procédure de Sauvegarde, 67% sont liquidées.

ü  A partir de 20 salariés, 2 sociétés sur 3 démarrent un redressement judiciaire (1/3 directement liquidé).

ü  La dernière étude trimestrielle de la Banque de France auprès des PME sur la distribution de crédits de trésorerie montre qu’1/4 des PME  s’est vu refuser sa demande de prêt de trésorerie (un ralentissement des octrois de crédits court-terme a lieu). En parallèle, 1/4 des entreprises en défaillance est lié à des retards de paiement.

 

Nous ne pouvons plus, dénier le poids considérable économique et social que  représentent ces défaillances de PME  sur notre société… continuer à ignorer en amont ces PME dites à tord  “perdues”, pour ne s’en remettre qu’à des effets d’annoncesc’est pourquoi SOS Entrepreneur soumet 3 dispositifs, “faciles” à mettre en œuvre, pour aider les PME en grande difficulté, avant qu’il ne soit trop tard.

 

Dans cette conjoncture extrêmement perturbée, SOS Entrepreneur propose 3 actions complémentaires, en apportant son propre regard aux “Assises de l’Entrepreneuriat”

(18 ministères engagés dans une démarche, qui a démarré à Paris la semaine dernière,…)…

…pour donner une plus grande résonance au redressement des PME en grande difficulté

& casser la “destruction d’emplois” :

 

1ière Action :              Un Appel d’Urgence à la grande Banque Publique d’Investissement (BPI), pour lancer un Dispositif de Financement du Besoin en Fonds de Roulement des PME en Difficulté  (qui représentent une partie significative du PIB en France).

 

Pour lire les recommandations de SOS Entrepreneur formulées

au  Groupe de Travail (Thématique 4)  des “Assises de l’Entrepreneuriat” :

« Proposer de nouvelles sources de financement pour les entreprises »,

présidé par Christophe PRAUD  - Président du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants

Cliquez ICI

 

2ième Action :           Un Développement des Tiers de Confiance, (qui permet d’agir le plus en amont possible des difficultés) ;

 

3ième Action :          Un Aménagement de la Loi de Sauvegarde :

a)     Faire évoluer la Procédure de Sauvegarde (simple à mettre en œuvre), pour que cette procédure soit plus utilisée (aujourd’hui : seulement 2.3% des procédures). Cette décision permettrait aux PME de trouver plus facilement une voie de relance ;

b)     Assouplir l’exécution des Plans de Continuation, permettant ainsi d’éviter la liquidation et de préserver l’emploi.

 

Pour lire les recommandations de SOS Entrepreneur proposées

au  Groupe de Travail (Thématique 7)  des “Assises de l’Entrepreneuriat” :

« Offrir à l’entrepreneur un accompagnement global et sur-mesure »,

présidé par David POUYANNE  - Président de Réseau-Entreprendre -

Cliquez ici

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »