Défaillance d’Entreprise : L’action de SOS Entrepreneur en phase avec Bruxelles. SOS Entrepreneur répond à La Commission Européenne.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Voici un extrait du compte rendu de la COMMISSION EUROPÉENNE à propos d’un séminaire sur l’amélioration des mesures de soutien aux entreprises.

Connaître la position de la COMMISSION EUROPÉENNE sur la défaillance d’entreprise et sur les mesures préconisées par Bruxelles pour y remédier :

… ” Mieux vaut prévenir que guérir

Afin de permettre de maximiser la valeur des actifs d’une entreprise, le sauvetage est dans bien des cas préférable à la liquidation, revêtant la forme d’un accord du management, des propriétaires, créditeurs, employés et des autres parties ayant un intérêt commercial.

Une restructuration informelle devrait être préférable plutôt qu’une procédure formelle; l’engagement de dépenses, de temps et la publicité étant ainsi évités.

Les systèmes juridiques devraient fournir une option qui permette la réorganisation. Une bonne organisation judiciaire est nécessaire pour déterminer les entreprises qui ont, le cas échéant, une chance de survivre. Il faudrait accorder assez de temps et de moyens pour obtenir une réorganisation réussie.

Si un sauvetage n’est pas possible, on devrait essayer de vendre l’entreprise en tant qu’entité unique. Si l’entreprise n’a aucun avenir, les actifs devraient être liquidés, officieusement si possible, sinon par une procédure formelle menée par un tribunal.

Dans le cas d’une procédure formelle, la liquidation devrait être rapide et efficace.

Les PME comptent généralement peu ou pas du tout sur les conseils externes, ce qui conduit à une reconnaissance tardive des difficultés et ainsi qu’à une action trop tardive.

Les mesures de soutien devraient se concentrer sur la détection précoce, l’intervention opportune, l’avis d’expert et l’obtention d’argent frais. Des efforts sont nécessaires pour rendre les entreprises conscientes des opportunités qu’offrent les procédures de sauvetage comme un moyen d’éviter la faillite.

Il est nécessaire de porter une attention sur l’accessibilité de l’aide, puisqu’une entreprise en difficulté financière n’a pas les moyens de se payer des conseils (coûteux). “…

—–

SOS entrepreneur développe grâce à son modèle la détection précoce des difficultés des entreprises afin de les traiter avant qu’il ne soit trop tard.

Pour y parvenir, SOS Entrepreneur a besoin que son Fonds de Solidarité (créé en juillet 2011) soit abondé :

En donnant 1 000€ au Fonds de Solidarité SOS Entrepreneur, il ne vous en coûtera que 340€ (si vous êtes une personne physique), 400€ (si vous êtes une entreprise),

vous aiderez :

- à la sauvegarde de 3 000€ de masse salariale (emploi),

soit une effet de levier spectaculaire de respectivement 8.8, et 7.5 entre le coût de votre don et la sauvegarde de l’emploi opérée ;

- à préserver et développer la richesse économique des entreprises de votre région pour relancer la croissance ;

- à contribuer au soutien de la dynamique de l’entrepreneuriat régional ;

vous deviendrez solidaire et responsable de la démarche humaine, sociale et économique de votre région.

www.sos-entrepreneur.org

www.sos-entrepreneur.org

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »